dimanche 9 juin 2019

De tros de la Coustituciou de 1793

Acò o plô chambiat desempuèi !

Article 17. - Nul genre de travail, de culture, de commerce, ne peut être interdit à l'industrie des citoyens.

(Coustituciou de 1793)

Article 21 - Les secours publics sont une dette sacrée. La société doit la subsistance aux citoyens malheureux, soit en leur procurant du travail, soit en assurant les moyens d'exister à ceux qui sont hors d'état de travailler.


          

Constitution du 24 juin 1793


samedi 8 juin 2019

Glèisio roumano Sant Jòrdi d'Ydes Bourg

Ydes Bourg es dién l'Artenso cantaliano. Cado detalh es tipique del rouman ouvirnhat.


Lei fotòs sou de Maryanick Gaultier












Remarcat la tecnico, lou sabër que chalio !






lou Criste ? un sant ?
Tant i o semblo inquèro plô un Diéu galés




lundi 3 juin 2019

La trasmissiou de la lingo


Un article d'occitanisto se planh de "l'Oucupaciou franceso qu'o tuat la trasmissiou de la lingo" sic
l'article èro en francés coumo toujour ammé lis occitans

Aquel article es nul.


1/ "le français est la langue de la République" vòu dïre SOULOMEN que li tèstes de lèi devou èsse escrits en francés, siquenou noùsti presidents passariou pas lour tî à parla anglés.


Mais les andouilles occitanistes aiment accuser les autres de leurs propres faiblesses et de leur propre lâcheté.


Per eximple dizou souvent "Je ne peux pas parler la langue à mon fils parce que ma femme ne la parlent pas" sic !


E pamens lis Arabes maridats amm' uno Franceso parlou arabe al filh quand sou cap e cap e trasmetou la lingo.

Perqué lis oucitans podou pas faire CHAS GUÌSSI ço que lis Arabes faun DIEN L' INMIGRACIOU ?



2/ Quand l'occitanisme èro inteligent, enfi pas trop nèici, publicavo uno revisto en francés ammé de countribucious d'estrangiers coumo uno Souissesso qu'è doublidat soun noum qu'escriguet soubre la digloussìo entre lou dialècte alemanique e l'alimond ouficiau.



Aquelo fenno descrivio lei cinq etapos segoun guilo de dispariciou d'una lingo digloussico.


La darrièro etapo èro quand "la langue n'est plus considérée comme un élément de l'identité"



Acò'i ço que s'es passat en Occitanie. 
Li gents podou se dire "Occitans" en francés amai en parlant sounque francés


En Nalto-Auvërnho la lingo demoro per que te podes pas inquèro dïre Auvirnat sèns parla nousto lingo ouvirnhato.

Un Corse qui ne parle pas corse est un couillon comme un Occitan qui ne parle pas languedocien.
Pour lui la langue ne fait pas partie de son identité ni personnelle ni collective.
Son identité collective c'est juste de dire "une chocolatine" et ça lui suffit.